ARTEMISIA GENTILESCHI

À propos

CRÉATION 2021

Artemisia Gentileschi

d'après le texte "It's true, it's true, it's true" d'Ellice Stevens et Billy Barrett,
et les transcriptions du procès intenté à Agostino Tassi en 1612.

Traduction, adaptation et mise en scène Guillaume Doucet

Présentation

En 1612 en Italie a lieu le procès du peintre Agostino Tassi pour le viol de la jeune peintre Artemisia Gentileschi. Les enjeux de ce procès, qui a agité pendant neuf mois la Rome de la Renaissance, résonnent spectaculairement avec les situations que nous affrontons quatre siècles plus tard.

La décrédibilisation de la victime, la protection de la place de l'artiste reconnu par son milieu qui rend l'agresseur intouchable, l’injonction à apporter des preuves impossibles à fournir - les mécanismes et les propos sont d'une brûlante actualité.

A partir des transcriptions du procès, de remises en perspective des tableaux présentés durant les audiences, et d'écriture de plateau, nous allons raconter l'histoire d'une femme qui s'est défendue et a pris sa revanche à travers son art, pour devenir une des plus grandes peintres de sa génération. Et dont la puissance féministe est précieuse pour la nôtre.

L'équipe

Mise en scène

Guillaume Doucet

Jeu

Gaëlle Héraut, Philippe Bodet, Bérangère Notta, Chloé Vivarès

Création et régie lumière

Nolwenn Delcamp-Risse (alternance régie Adeline Mazaud)

Composition, création sonore et régie son

Maxime Poubanne (alternance régie Anthony Tregoat)

Costumes

Cassandre Faës, Anna Le Reun

Effets spéciaux

Franck Limon-Duparcmeur

Photographies

Caroline Ablain

Captation et teaser

Guillaume Kozakiewiez et Pierre-Yves Dubois

Production et diffusion

Claire Marcadé

Administration

Marianne Marty-Stéphan, Marine Gioffredi

Partenaires

DSN, Dieppe Scène Nationale [ Coproduction ]

L'Archipel, Pôle d'action culturelle - scène de territoire, Fouesnant-les-Glénan [ Coproduction ]

Théâtre du Pays de Morlaix [ Coproduction ]

Centre culturel Jacques Duhamel, Vitré [ Coproduction ]

Fédération des ATP (lauréat 2021/2022) [ Coproduction ]

Le Grand Logis, Bruz

Centre culturel Athéna, Auray

Espaces culturels Thann-Cernay

Centre culturel Le Sillon et l'Arche, Pleubian

Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National

Oésia, Notre-Dame-d'Oé

L'Hermine, Sarzeau

Ville de Rennes, Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine, Région Bretagne.

Le groupe vertigo est conventionné par le Ministère de la Culture - DRAC Bretagne.

Production en cours

Partenaire mécène : Artcento

Partenaire diffusion : Label Saison

Actions culturelles

Looking at Judith - petite forme en musée

Nos prévoyons également une forme légère en parallèle à la pièce, vouée à tourner dans les musées. Il s'agit d'une forme courte, inspirée du travail de Sophie Calle, dans laquelle une comédienne décrit un tableau qu'on ne voit pas.

Trois fois par jour, le public du musée est invité à assister à cette performance :
Face à un cadre vide, il écoute la description par une femme (une des actrices du spectacle) de l'oeuvre d'Artemisia Gentileschi « Judith décapitant Holopherne ».

La description prenant lieu et place du tableau qu'il ne voient pas.
Au fur et à mesure la description purement visuelle du tableau prend une tournure plus sensible et on comprend que ce tableau a une portée politique et intime, on apprend le viol et comment cette peinture le raconte.

Jusqu'à comprendre que ce tableau a justement été décrit précisément par Artemisia pendant le procès pour le viol dont elle a été victime, quatre siècles auparavant, tout comme il vient de nous être décrit aujourd'hui, la boucle étant bouclée, et la raison cachée de la performance révélée.

Le dossier Loïse Berthou - forme théâtrale en établissement scolaire

C'est une petite forme à jouer dans les établissements scolaires, dans les salles de classe, autour des questions de justice.

Deux fois par jour, les élèves sont invité·e·s à assister à cette courte pièce d'une petite heure pour deux actrices, jouée en salle de classe.

Elle se déroule en huis clos, dans le bureau d'une juge d'instruction, et raconte l'ensemble d'une affaire de harcèlement, avec ses révélations, ses doutes et ses rebondissements, par le prisme des audiences de la juge.

L'une des deux actrices joue la juge, et l'autre actrice interprète les différent·e·s protagonistes de l'affaire qui défilent l'un·e après l'autre dans son bureau pour être entendu·e·s. (la victime harcelée, l'accusée harceleuse, amies de l'une et l'autre, le CPE, les parents, etc.)

C'est en suivant les différentes audiences que le public comprend ce qui s'est produit, et l'un des objectifs de la pièce est de développer de l'empathie pour chaque personne interrogée, mais aussi pour la juge, dont la façade professionnelle se décompose et s'offre à voir en dehors des interrogatoires.

Photos

Dates

Dates Lieu Ville
22 avril 2022 ATP de Nîmes Nîmes (30)
15 avril 2022 ATP de l'Aude Limoux (11)
12 avril 2022 ATP Dax Dax (40)
31 mars 2022 ATP Avignon Avignon (84)
3 mars 2022 L'Archipel Fouesnant (29)
1er mars 2022 L'Hermine Sarzeau (56)
24 février 2022 DSN Dieppe (76)
10 février 2022 ATP de Roanne Roanne (42)
3 février 2022 Centre culturel Jacques Duhamel Vitré (35)
1er février 2022 ATP de Poitiers Poitiers (86)
27 janvier 2022 Théâtre du Pays de Morlaix Morlaix (22)
21 janvier 2022 Théâtre de L'Arche Tréguier (22)
18 janvier 2022 ATP Orléans Orléans (45)
7 décembre 2021 ATP Vosges Epinal (88)
25 novembre 2021 Oésia Notre-Dame-D'Oé (37)
14 octobre 2021 [création] Le Grand Logis Bruz (35)
21 mai 2021 [avant-première] Centre culturel Athéna Auray (56)

Presse

La revue de presse de ARTEMISIA GENTILESCHI est sur notre Pearltrees